Sélectionner une page

« Une organisation apprenante est une organisation qui apprend de son expérience et tire les bénéfices des compétences qu’elle acquiert.
La mondialisation et le raccourcissement du cycle de vie des produits obligent l’entreprise à repenser son mode de production et de gestion des ressources humaines. Pour être plus flexible, efficace, rapide et pour avoir toujours un train d’avance sur ses concurrents, le développement d’uneorganisation apprenante apparait être une solution. Il s’agit de mettre le salarié au centre de la réflexion, de le considérer comme un partenaire privilégié dans l’acquisition d’un avantage concurrentiel. Les membres du personnel deviennent une équipe d’acteurs de l’efficience organisationnelle, et ensemble, ils apprennent de leurs erreurs. »


Cette définition de l’Organisation apprenante issue de Wikipédia pose bien le thème et les enjeux des entreprises dans une économie où la connaissance et l’information sont des leviers stratégiques de réussite.

Conduite du changement, modernisation du mode de management des projets et des équipes, nouveaux modes d’apprentissage…autant de chantiers transversaux à conduire et intégrer dans la gouvernance de l’entreprise.

L’entreprise va donc chercher à développer des modes de fonctionnement autonomes pour progresser et évoluer, par exemple :

  • réseau social interne et/ou ouverts vers les partenaires, fournisseurs et clients pour développer de l’intelligence collective et capitaliser les bonnes pratiques,
  • Mettre en place des laboratoires d’idées en ligne pour recuillir les bonnes idées, encourager les initiatives, repenser les processus,
  • Développer de nouveaux modes d’apprentissage : modules d’e-formation en ligne avec une pédagogie adaptée, création de bases de connaissances vidéos,
  • Réinterroger les processus et les simplifier : l’accumulation de normes, de process compliqués voire illisibles est aujourd’hui une srouce de dysfonctionnement majeur et allourdit singulièrement dans bien des cas le fonctionnement même des entreprises.

Les freins à se développement sont essentiellement culturels et organisationnels :

  • Manque de culture du partage,
  • Cloisonnement des directions et des services,
  • Ligne hiérarchique trop lourde,
  • Non valorisation de la créativité,
  • Conservatisme : « on a toujours fait comme ca » est sans doute en tant que consultant l’une de mes phrases préférées ;-))

 

Les facteurs clefs de succès :

Développer une culture transversale de l’innovation qui amène à réinterroger l’organisation, le management, le marketing, les modes d’élaboration des produits et services, faire travailler ensemble plus et mieux les services informatiques, ressources humaines et communication/marketing pour moderniser les systèmes d’information, mieux écouter ses clients, déployer une stratégie de mixmarketing, recruter et fidéliser les talents de la Génération Y, déployer de nouvelles méthodes agiles associant les salariés et le management et se faire accompagner pour déployer de nouveaux outils, sensibiliser et former, remettre l’homme au cœur des enjeux…. voila quelques pistes pour devenir une Organisation apprenante qui saura s’adapter, valoriser la créativité et fidéliser ses meilleurs éléments.

Entreprise 2.0, Management 2.0… Au-delà des mots et des grandes formules, beaucoup de bon sens et un besoin critique d’accompagnement pour déployer des stratégies gagnantes, lever les freins culturels par la formation, outiller concrètement avec des moyens simples et performants

Share This